Sponsors

Nuit de la Magie

COMPLET !!! Et oui ! Pour ceux qui n’avait pas pris la précaution de réserver leurs places longtemps à l’avance, ce fut la désillusion sur le chemin de … l’Illusion. Car s’il y avait un lieu ou il fallait être présent  le samedi  5 mars, c’est bien à la Nuit de la Magie à Rosny sous Bois. Mais sachez que lorsque Francesco Palmieri et Maria Manzi organisent une manifestation magique, il faut s’attendre à ce qu’il y ait du monde, beaucoup de monde !

Tous les ingrédients d’une excellente soirée étaient réunis. Un théâtre merveilleux avec toutes les facilités, du personnel technique en nombre, très professionnel et souriant, des concurrents de bonne humeur malgré la pression, des numéros hors concours pour ajouter encore du charme à la soirée, les talentueux musiciens du groupe June pour les intermèdes… Que du bonheur ! Les maîtres de cérémonies, Franscesco et Maria, ont « assuré », comme disent les jeunes, avec leur brio coutumier… Tour à tour, en smoking ou bras de chemise, Francesco se fait présentateur, bateleur, chanteur, amuseur, magicien… Son accent italien réchauffe, enchante auprès d’une Maria, très sophistiquée, « bellissima », parfaite pour lui donner la réplique. Le duo fonctionne à merveille et le public est conquis.

Après la présentation des élus locaux qui ont honoré la soirée de leur présence, celle des membres du jury suscite l’appréhension des concurrents en coulisses ! Que des professionnels dont le président du CMP de la FFAP, Gerald Rougevin, Pierre Spiry, Ciryl Harvey Françoise Estanasié, Laurent Vadel entre autre !

Le rideau s’ouvre sur une femme hideuse, criarde, avec des lunettes de star qui cache heureusement la moitié de son visage ! Dans cette robe improbable, se cache Djojo Moreno. Il chauffe la salle avec un numéro déjanté dont il a le secret. Irrésistible.

Alex, le premier candidat, attend sur le quai d’une gare, un train qui n’arrive pas. Il s’assied sur un banc sur lequel se trouve un chapeau claque. Il le troque contre la casquette qu’il portait. Métamorphose ! Il entre alors dans le monde magique et nous régale avec ses manipulations de cartes, d’éventails, de canne… Son final, avec sa production de billets de train, ruinerait la RATP mais a bien régalé le public! Sa fraîcheur fait du bien. Alex n’a pas vingt ans, nous le reverrons bien vite !

Au rythme d’une musique de jazz très tonique, Olivier Genève, nous présente son numéro de pièces, de foulard, de production de billets de banque. Le personnage est jeune, sympathique, prometteur ! Pour son final, une voix off rappelle que  «L’essentiel est invisible pour les yeux. Et que ce qui est important ne se voit pas». N’est-ce pas là la devise de tous les magiciens ?

Entre en scène, un concurrent bien connu des concours. Jim Breizt, en jeune adolescent joue avec des sucettes, du dentifrice et nous fait une belle apparition d’un poisson dans un verre d’eau. Cela ca qui va être à l’origine d’un jeu entre le magicien et un écran de télévision/aquarium. C’est joli, original et le personnage est attachant.

Par sa réputation, Arthur Tivoli a inconsciemment beaucoup intimidé l’ensemble des concurrents. Dés son entrée, il joue avec les lumières, la musique, les mots, le public… Son humour est dévastateur, son personnage très bien rôdé, ses running gags efficaces… Il fait partie de ces professionnels qui suscitent l’adhésion immédiate du public dés les premières secondes. Et ce fut le cas! Beaucoup de rires à un point tel qu’il mériterait d’être remboursé par la sécu ! Arthur obtient le 2éme prix !

Charles Brownson fut éclipsé pour un temps par Djodjo Moreno, plus vrai que nature, dans son rôle revisité du cowboy de « Il était une fois dans l’Ouest ». Sa magie est drôle, ses effets inattendus, son énergie communicative. Ses boots en feu d’artifice sont à l’image de ce qu’il nous présente ! Irracontable avec un « peps » proverbial !

Avec le Magic Lido, c’est le frisson garanti ! Lorsque le Pirate entre sur scène, il choisi un tempo qui va nous tenir à bout de souffle ! Une grande illusion pour faire apparaitre une première partenaire puis une production d’énormes… serpents ! Une petite magicienne est là, impassible dans sa fraîcheur naturelle, à se faire des colliers de ces accessoires peu communs… Quel contraste ! Brrr…

Avec Kelly Anders on peut dire que cela déménage ! Avec ses deux partenaires, grandes illusions, apparitions, disparitions se succèdent au rythme d’une musique tonique à souhait. Un magnifique labrador blanc venu de nulle part fait pousser un « oh » d’exclamation a un public conquis qui a beaucoup aimé.

Patrick Gilet, c’est l’artiste qui aime jouer avec le public. Il a le contact, le verbe, la présence, l’à propos et le sens de l’humour. Avec un tel arsenal de qualités, sa routine d’anneaux chinois menées avec deux spectateurs, ne pouvait être que flamboyante et elle le fut. Il obtient le 3éme Prix.

Désiré nous conduit dans son bar ! Pas un de ces vulgaires troquets aux relents de mauvais alcool ! Non, un de ces bars « classieux » où il va nous faire un numéro pétillant comme le champagne qu’il produit à flot. Le magicien donne toute la mesure de son élégance, de son énergie, de son charisme. Il multiplie les effets qui s’enchaînent sur une bande sonore remarquable. Lorsqu’il termine le public a encore soif ! Remarquable prestation qui obtient le 1er Prix.

Dan & Morgan ne suivent pas vraiment les canons traditionnels de la magie à deux ! Le magicien entre sur scène confiant sur une musique qui impose l’élégance. Mais sa sérénité ne durera que quelques secondes. Dés l’apparition de sa partenaire, les choses vont se gâter car elle n’en fait qu’à sa tête (qu’elle a plutôt jolie!) et s’attache à mettre un brin de folie là ou lui voudrait de la solennité! A cela s’ajoute un moustique qui vient perturber nos duettistes dans leur prestation. Ils obtiennent le Prix du Double Fond pour l’originalité du numéro.

La fin de soirée sera marquée ensuite par deux numéros hors concours. Quoc Tien Tran du Double Fond ravira le public avec sa magie très personnelle. Enfin, les « Elles Duo » laisseront une trace indélébile de charme et d’élégance sur un public déjà ébloui par leur magie! Encore bravo !

La remise des prix vient conclure cette merveilleuse soirée. M. Serge Denneulin, Maire adjoint chargé de la culture, Mme Laure Taar, Directrice des affaires Culturelles, M. Quoc Tien Tran du Double Fond remettent les prix sous les applaudissements d’un public qui est resté jusqu’au bout. C’est quand même un signe !

Franscesco et Maria vous êtes cependant les grands artisans de cette soirée qui n’auraient jamais vue le jour, sans votre volonté, votre énergie et votre investissement personnel. Alors, rendez vous l’an prochain ? En tout cas, c’est ce que clamait le public en fin de soirée.

Daniel DELACROIX

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.